Comment poser en photo ?

La question qui fait peur. Vous angoissez peut-être à l’idée de réaliser votre première séance photo en couple dans quelques mois, ou quelques jours.
Comment poser en photo ? Doit-on se prendre au jeu et réellement poser devant l’objectif, ou bien se laisser complètement aller, au point d’en oublier la présence du photographe ? En réalité, c’est plus complexe que ça, puisque la majorité des sujets photographiés ne savent faire ni l’un ni l’autre, ils veulent juste de belles photos d’eux. Et c’est normal.
J’ai quelques habitudes qui font toute la différence sur le résultat final.
J’ai surtout une approche très émotionnelle et spontanée de la photographie (de couple et famille). Difficile donc pour moi de “régler” les bras et les jambes du modèle au centimètre près. Ce n’est pas ma façon de travailler et d’autres savent le faire bien mieux que moi. C’est pourquoi je cherche d’abord à expliquer ma démarche, pour que le couple, par exemple, sache où je veux en venir.

Photographe mariage Bretagne

Que faire devant un photographe ?

Si vous ne savez pas poser, inutile de s’improviser modèle le temps d’une séance photo. Le mieux est de réaliser une sorte de cliché, de “constat” de la personne ou du couple photographié. L’important, c’est de retranscrire en photo tout le caractère, ce qui constitue réellement l’individu. Pour cela, on doit se passer des règles de posing et faire autre chose. S’inventer une image n’est pas vraiment la chose à faire, pensez plutôt à ce que vous feriez s’il n’y avait pas d’appareil photo (à deux, c’est plus facile).
Le mot “naturel” ne me convient plus. Dites à un couple : “Soyez naturels.” Ils seront tout sauf naturels. Plutôt même crispés en pensant : “Je suis naturel là ?” La spontanéité, par définition ne se commande pas. C’est pour cette raison que je n’hésite pas à parler de cette démarche avant une séance, que je prend mes distances en début de session, et que je m’attarde d’abord sur les détails, ou autres photos qui n’exposent pas le visage. J’irai ensuite chercher des réactions, des moments partagés, des petites choses qui auraient pu avoir lieu sans moi. Je cherche à me faire oublier, et inspirer au couple un moment intime. C’est plus facile à dire qu’à faire, et c’est pourquoi, même en optimisant la séance, des petits moments de “Qu’est ce que je fais maintenant?” peuvent surgir. Rien de grave, on voit ça tout de suite.

Photographe mariage Bretagne

La magie de la photo

En photo, c’est figé. En vidéo, c’est du mouvement… C’est un rappel pour faire comprendre que, quoi que vous fassiez, je ne garde que le meilleur. Les moments d’interrogation, de malaise ne sont pas inévitables et c’est plus que normal. Ce sera l’occasion pour moi de vous relancer sur une idée (puisque vous n’êtes pas livrés à vous mêmes non plus) et de continuer de plus belle. Il ne faut pas dramatiser chaque moment de la séance en maintenant l’idée que vous n’êtes pas comme il le faudrait. Il n’y a pas d’attitude type. La sélection des photos est faite pour ça, et servira à récupérer le meilleur de la séance. Après avoir effectué le tri, le résultat sera celui que l’on espérait, peut-être même meilleur. Nous ne sommes pas en situation formelle, comme pourrait l’être un shooting mode, qui a pour objectif de retranscrire une idée précise par une pose précise. Le shooting Life style, par essence, témoigne d’un moment de vie. Jetez un oeil sur cette séance photo en exemple.

Photographe de Mariage Bretagne

En bref

Selon moi le sujet est responsable à 80% d’une bonne photo. Ne prenez pas ce principe comme une pression supplémentaire, mais comme un moteur pour vous consacrer à l’autre, ou aux autres lors de la séance. Le tout est d’y mettre du plaisir, vous ne le regretterez pas ! Si vous deviez ne retenir que deux choses pour votre séance photo : Vivez l’instant, c’est important. Rien n’est définitif, vive le tri sélectif.