Photographe professionnel – le salon du mariage – Vannes 2017

Avec du retard, voici les images de mon stand réalisées en tant que photographe professionnel lors du salon du mariage de Vannes, le week-end du 28 & 29 octobre 2017, mais aussi du stand de Un jour, une étoile, une Event designer pour qui j’ai pu faire quelques photos ce week-end ci.

Merci également à Le naturel – Fleuriste pour cette jolie composition florale qui a habillé ma table de présentation.

Retrouvez aussi l’article sur mon nouveau service : Videaste de mariage

photographe professionnel 21
photographe professionnel 21

 

photographe professionnel 22
photographe professionnel 22

 

photographe professionnel 23
photographe professionnel 23

 

decor photo mariage 16
decor photo mariage 16

 

decor photo mariage 17
decor photo mariage 17

 

decor photo mariage 18
decor photo mariage 18

 

decor photo mariage 19
decor photo mariage 19

 

decor photo mariage 20
decor photo mariage 20

 

photographie de mariage 9
photographie de mariage 9

 

photographie de mariage 10
photographie de mariage 10

 

photographie de mariage 11
photographie de mariage 11

 

photographe professionnel 24
photographe professionnel 24

J’écris cet article avec 4 ans de recul. Et en 4 ans, je n’ai plus refait aucun salon du mariage. La raison ? Je vais tenter de l’expliquer dans cet article.

J’ai fait ce salon du mariage pour une raison majeure : me faire connaître en tant que photographe professionnel de mariage dans le Morbihan, et en Bretagne de manière plus générale. Je cherchais à rencontrer de potentiels clients, montrer mon travail, ma photographie, les photos de mes couples de mariés que j’ai pu photographier au début de mon activité de photographe. Je ne cherchais pas seulement à rencontrer de futurs clients et à signer des contrats, mais aussi à rencontrer les professionnels de la région, dans le domaine du mariage. Il est important, voire primordiale de faire la rencontre de prestataires du mariages comme des fleuristes, wedding planner, décoratrices, traiteurs make-up artist et autres pro qui nous entourent lors d’une journée de mariage, pour se lancer dans sa propre activité d’artisan du mariage. Voilà donc une bonne raison de s’inscrire à un salon du mariage.

Il s’avère qu’un tel événement n’est pas celui auquel je dois participer. Le retour sur investissement a été peu convaincant. Les prises de contact n’ont pas été nombreuses. Mon travail a pourtant plu, et ayant beaucoup échangé avec de futurs mariés, j’étais persuadé que je ne regretterais pas mon inscription. Mais quelles sont les raisons de cet échec, et comment aller de l’avant ?

  • Les personnes qui désiraient se marier et qui allaient à ce salon venaient tout d’abord pour obtenir un prix, avant de choisir un prestataire. C’est aussi bien valable pour la robe, le costume, les alliances, le Dj ou bien aussi la décoration. J’avais le sentiment que la qualité du travail, le véritable artisanat et la différenciation n’avaient pas leur place ici.
  • Une clientèle aléatoire, non définie. J’ai réalisé que n’importe quelle personne pouvait entrer au salon du mariage. Parfois même ce n’étaient pas les mariés eux-mêmes mais un de leurs proches envoyé à leur place pour sélectionner les prestataires ou au moins venir en prospection. Il n’y a au salon du mariage aucun marqueur, aucun filtre incitant un certain type de clientèle à y entrer. C’est alors que nous retrouvons des personnes en face de notre stand qui peuvent très probablement de pas venir pour vous, et ne présenter aucun intérêt pour le travail que vous présentez, même si vous vous efforcez à satisfaire et attirer une clientèle précise.
  • Noyé parmi tous les autres. Lorsque l’on fait un salon du mariage, il faut être d’accord avec le principe de figurer parmi une longue liste de prestataires, qui siègent tous les uns à coté des autres, à l’intérieur de stands, produisant un effet « supermarché » ou « brocante » plutôt peu flatteur. Il est donc difficile de trouver sa place dans cette jungle de professionnels aussi grande qu’une sale d’exposition.

Je me suis donc promis de ne plus aller dans ce type d’évènements, qui selon moi participent à l’appauvrissement du choix et de la différenciation des prestataires du mariage. Ils vont dans le sens de la réduction des prix au détriment d’une qualité artisanale que l’on peut retrouver par exemple dans des festivals de mariage comme la Love Etc. et qui à mon humble avis sont préférables pour une ambiance plus intimiste.